Prevoyance Kinesitherapeute et autres auxiliaires médicaux :

La Prevoyance Kinesitherapeute et auxiliaires médicaux, comme celle des Infirmières et infirmiers libéraux, est gérée par la CARPIMKO sur la partie obligatoire. Les cotisations ainsi que les prestations qui y sont servis sont les mêmes.

CARPIMKO et Prevoyance Kinesitherapeute en synthèse :

Le tableau, ci-dessous, reprend donc les cotisations dues et les garanties proposées par la CARPIMKO. Outre les Kinésithérapeute et infirmiers, sont également concernés les pédicures-podologues, les orthoptistes, et orthophonistes.

 

CARPINKO

Cotisations 654 €
Indemnités Journalières A partir du 91ème jour, pendant un an, indemnité journalière de 48,95 €, majorée de 8,90 € pour le conjoint et par enfant à charge et de 17,80 € si tierce personne
Invalidité permanente Partielle, taux d’invalidité d’au moins les 2/3, rente de 8 900 € sous conditions de ressources
Invalidité

permanente

Totale, rente de 17 800 € majorée de :

– 5 340 € pour le conjoint à charge, ou enfant à charge ou infirme ou tierce personne

Décès 8 900 € célibataire (enfants, ascendants, descendants)

17 800 € marié sans enfants

26 700 € marié avec enfants

Rente conjoint 8 900 € / an dès le décès, jusqu’à 65 ans
Rente éducation 6 675 € / an jusqu’à 18 ans ou 25 ans si poursuite d’études supérieures

Vous pouvez, également, télécharger ce tableau au format PDF en cliquant ICI

Les informations contenues dans le tableau ci-dessus sont communiquées à titre purement indicatif. Nous déclinons toutes responsabilités quant aux éventuelles, erreurs ou omissions.

 Quelques conseils pour bien choisir sa prévoyance complémentaire :

Nos conseils seront les mêmes que pour ceux prodigués aux infirmières et infirmiers libéraux, à savoir que nous vous recommandons donc :

  •  de souscrire un contrat de prévoyance avec des franchises courtes en Indemnités Journalières, la CARPIMKO prévoyant une franchise de 90 jours sur cette garantie
  • de faire majorer l’Indemnité Journalière qui vous est proposée durant les 90 premiers jours si cette dernière est forfaitaire
  • de compléter les montants versés par la CARPIMKO en souscrivant les garanties et plafonds de garanties adaptés à vos besoins, les plafonds de cette dernière étant souvent trop faibles pour couvrir vos besoins financiers

Enfin privilégiez les contrats qui vous proposent un barème spécifique d’invalidité ou qui à défaut ne prennent en compte que votre seule invalidité professionnelle pour le calcul du taux d’invalidité.

Pour toute demande de renseignements ou d’étude, n’hésitez-pas à nous contacter !